mercredi, 08 décembre 2021

logoric316c

Je contribue à RadioInfoCité !

Entrez votre montant (15$ et plus) et aidez-nous à faire grandir Radio InfoCité. Ce sera très apprécié! MERCI À TOUS CEUX QUI L'ONT FAIT !

roberval2020

Logo2 SLC 220c

Publications - Articles et Chroniques

Le chine selon Gilles Verrier (extrait En 60 minutes)

EN60 2021-04-01 Gilles Verrier - "La Chine"

 

 

Je serai en direct ce soir à RadioInfoCite 19h30

Aperçu : 

« Il va de soi que pour une minuscule nation comme celle des Canadiens-Français, le rayonnement national et international ne peut se déployer de façon optimale en l’absence d’un milieu ethnique nourricier et relativement homogène. Ceci n’étant pas cependant la seule condition. 

« On l’a vu. Dans des conditions de régime fort différents, les Chinois ont su tirer leur épingle du jeu à Taïwan, à Hong Kong et en Chine continentale. On pourrait ajouter Singapour. Leur sentiment national bien trempé et une certaine homogénéité ethnique, dans laquelle ils se plaisent visiblement, n’y est sans doute pas pour rien. 

« On peut encore dresser un parallèle avec la cohésion des peuples allemands et japonais, un trait qui leur a assuré un retour en force sur la scène internationale avec toute leur puissance économique, à peine 20 ans après leur défaite de 1945. En revanche, de nombreux pays d’Afrique ne parviennent pas à faire leur marque 60 ans après la fin des régimes coloniaux qu’on accuse encore, à tort ou à raison, de s’être livrés à une exploitation sans ne rien laisser en retour. Mais le manque d’unité ethnique de plusieurs de ces pays, taillés grossièrement dans de vastes territoires qui regroupent ou découpent sans trop d’égards des communautés tribales hiérarchisées par l’histoire et par le mode de vie ne semble pas être une diversité gagnante. Ce n’est sans doute pas la seule explication...

J'y reviendrai ce soir à 19h30 dans mon entrevue sur 
http://radioInfocite.com/
En soixante minutes avec Céline Lebel

--

Gilles Verrier

819 360-0024

1 300 000 000 d’habitants - 20% de la population mondiale avec 7% des terres arables

Source 1 : https://lesakerfrancophone.fr/montee-de-la-chine-descente-de-lamerique

(Ron Unz)

Dans un livre récemment publié, Pourquoi les nations tombent [Why Nations Fail, NdT], les économistes Daron Acemoglu et James A. Robinson qualifient l’élite chinoise au pouvoir d’« extractive »-parasite et corrompue — et ils prédisent que la croissance économique chinoise va prochainement faiblir et décliner, alors que les institutions gouvernant les États-Unis « inclusives » ne font que nous renforcer. Ils avancent qu’un pays gouverné par un État à parti unique, sans médias libres, ne disposant pas des freins et des contrepoids de notre propre système démocratique, ne peut pas prospérer longtemps dans le monde moderne. Les hommages éclatants que ce livre a reçu de la part d’un grand nombre d’intellectuels publics étasuniens des plus éminents, y compris de la part de six prix Nobel d’économique, témoignent de la large popularité dont dispose ce message optimiste.

En 1980, le revenu de la plupart des Chinois, ajuste en parité de pouvoir d’achat, restait 60 à 70 % plus faible que celui des citoyens d’autres pays majeurs du tiers-monde, comme l’Indonésie, le Nigeria, le Pakistan et le Kenya ; sans qu’aucun de ces pays ne soit considéré comme un fabuleux modèle économique. À l’époque, même les Haïtiens étaient bien plus riches que les Chinois.

le taux de croissance économique le plus soutenu de toute l’histoire de l’espèce humaine, son économie réelle croissant presque d’un facteur 40 entre 1978 et 2010. En 1978, l’économie étasunienne était 15 fois plus importante, mais selon la plupart des estimations internationales, la Chine s’apprête à dépasser le PIB total étasunien d’ici quelques années à peine.

énorme chute des taux de pauvreté [mondiale] entre 1980 et 2008, mais les critiques ont noté que plus de 100 % de ce déclin venait de la Chine à elle seule. Le nombre de Chinois connaissant la grande pauvreté a chuté du nombre remarquable de 662 millions, alors que la population pauvre du reste du monde a en fait cru de 13 millions.

Durant la plus grande partie des 3000 dernières années, la Chine, ainsi que le monde méditerranéen, et la péninsule européenne avoisinante, ont constitué les deux plus grands centres mondiaux du progrès technologique et économique. Au cours du XIIIème siècle, Marco Polo voyagea de sa Venise natale jusque l’Empire chinois, et décrivit celui-ci comme bien plus riche et plus avancé que tout pays d’Europe.

inventions la poudre à canon, la boussole marine, et la machine à imprimer, le cerf-volant, l’acupuncture, le Taichi, feux d’artifice, soieries, porcelaine,

La Chine est devenue le troisième marché mondiale du monde pour MacDonald’s, et la principal source de profits mondiaux pour la société holding étasunienne détenant Pizza Hut, Taco Bell et KFC.

Le travailleur chinois ordinaire a vu son revenu croître de plus de 1 000 % au cours des décennies récentes, pendant que le même chiffre appliqué au travailleur étasunien est resté proche de zéro.

la Chine dispose de fait à présent du réseau mondial le plus grand et le plus avancé en matière de train à grande vitesse, presque entièrement construit au cours des cinq ou six dernières années.Dans le même temps, les États-Unis n’ont pas le moindre train à grande vitesse, malgré des décennies de débats et des sommes d’argent considérables dépensées en lobbying, auditions, campagnes politiques, efforts de planning, et rapports d’impacts environnementaux. 

Mais certaines sources des réussites chinoises et du délitement étasunien ne sont pas totalement mystérieuses. Il se trouve que l’arrière-plan typique professionnel de l’élite politique de Chine est l’ingénierie ; ils ont appris à construire des choses. Dans le même temps, une frange importante de la classe politique dirigeante étasunienne a étudié le droit, où on leur a appris à argumenter efficacement et à manipuler leur auditoire. Nous ne devrions donc pas nous surprendre outre mesure de ce que les dirigeants chinois tendent à construire, cependant que les dirigeants étasuniens semblent préférer pratiquer des manipulations sans fin, que ce soit des mots, de l’argent, ou des gens.

Micro/ macro corruption
En contraste, les autorités locales de villages en Chine ont une tendance notoire à s’emparer des terrains publics, et à les vendre à des promoteurs immobiliers pour engranger d’immenses profits à titre personnel. Ce type de malversation quotidienne a produit un total annuel chinois de quelque 90 000 « incidents de masse » — grèves publiques, manifestations, ou émeutes — souvent dirigés contre les autorités locales ou les hommes d’affaires corrompus.

Cependant, si la micro-corruption est rare aux États-Unis, nous semblons pâtir de niveaux épouvantables de macro-corruption, des situations au cours desquelles nos diverses élites au pouvoir dilapident ou détournent des dizaines, voire des centaines de milliards de dollars de notre richesse nationale, parfois en restant d’un côté de la barrière légale, et parfois en la dépassant.

.

Ron Unz : « Les Étasuniens ordinaires qui travaillent dur et essayent de gagner leur vie honnêtement semblent pâtir des effets néfastes d’un pillage ressemblant exactement à cela : une économie d’un pays détournée par une élite. C’est tout en haut de notre société que l’on peut trouver les racines de notre déclin national, parmi les 1%, ou sans doute plus probablement parmi les 0,1%. »


Source : 2

https://lesakerfrancophone.fr/les-faucons-sinophobes-tentent-de-contrecarrer-la-politique-pacifiste-de-biden

Moon of Alabama via Le Saker – 10 décembre 2020

Il y a clairement une certaine anxiété dans les rangs des faucons sinophobes, qui craignent que Biden ne mette fin à la lucrative campagne anti chinoise que Trump soutenait avec tant d’ardeur. Des milliers de personnes s’investissent pour maintenir en vie les mouvements anti chinois. Le Pentagone craindra que les dizaines de milliards de dollars qu’il avait prévu de gaspiller pour encercler la Chine ne soient plus disponibles.

On peut donc s’attendre à d’autres histoires destinées à présenter les relations et les politiques de Biden envers la Chine sous un mauvais angle.
Mais de telles histoires vont-elles coincer Biden dans sa politique envers la Chine comme les histoires du Russiagate l’ont fait pour Trump ?

J’en doute. Trump était un outsider, inexpérimenté dans la lutte contre l’État profond de Washington DC. Il n’a jamais trouvé un moyen efficace de contrer le Russiagate.

En revanche, Biden est en politique depuis près de 50 ans. Il connaît sans doute toutes les astuces pour contourner ses ennemis politiques et pour pousser sa politique dans la direction qu’il préfère. Les médias resteront aussi largement de son côté.

Ainsi, même si d’autres histoires sur « Beijing Joe » Biden sont susceptibles d’être publiées, les relations entre les États-Unis et la Chine seront quand même restaurées.

Source : 3

https://lesakerfrancophone.fr/les-ouigours-sont-forces-a-manger-du-porc

Les Ouïgours sont forcés à manger du porc – 5 déc. 2020

L’association ouïghoure suédoise fait partie du Congrès mondial ouïghour basé à Munich, une organisation affiliée à la CIA qui a pris de l’importance ces dernières années dans le cadre de la campagne anti-chinoise menée par les États-Unis.

« En mars 2020, le secrétaire d’État Mike Pompeo et la première dame Melanie Trump ont « honoré » Sayragul Sautbay en lui remettant le prix international du courage féminin (IWOC) du département d’État :

Sayragul Sautbay est devenue l'une des premières victimes au monde à parler publiquement de la campagne répressive du PCC contre les musulmans, déclenchant ainsi un mouvement contre ces abus. Son témoignage a été l'un des premiers à faire connaître à la communauté internationale la politique répressive du PCC, y compris les camps et les méthodes coercitives utilisées contre les minorités musulmanes.

A la fin de sa propagande, l’article de Haaretz se termine par un commentaire officiel chinois sur les histoires de Sautbay :

Invitée à répondre à la description de Sayragul Sauytbay sur son expérience, l'ambassade de Chine en Suède a écrit à Haaretz que son récit est "un mensonge total rempli d’attaques malveillantes contre la Chine".

Sauytbay, précise-t-elle, "n'a jamais travaillé dans un centre de formation professionnelle du Xinjiang, et n'a jamais été détenue avant de quitter la Chine" - ce qu'elle a fait illégalement, a-t-elle ajouté. En outre, "Sayragul Sauytbay est soupçonnée de fraude au crédit en Chine et a des dettes impayées d'environ 400 000 RMB" (environ 46 000 dollars).

Au Xinjiang, ces dernières années, a écrit l'ambassade, "la Chine a été sérieusement menacée par le séparatisme ethnique, l'extrémisme religieux et le terrorisme violent. Les centres d'enseignement et de formation professionnels ont été créés conformément à la loi pour éradiquer l'extrémisme, et ce ne sont pas des 'camp de prisonniers'". Grâce à ces centres, selon les Chinois, "il n'y a pas eu d'incident terroriste au Xinjiang depuis plus de trois ans. Le travail d'éducation et de formation professionnelle dans le Xinjiang a gagné le soutien de tous les groupes ethniques du Xinjiang et a reçu des commentaires positifs de nombreux pays du monde entier". »

Source : 4 
Congrès mondial Ouïghour

https://www.uyghurcongress.org/fr/le-canada-pas-encore-pret-a-trancher/
1- article de la Presse reproduit sur le site, le 27 jamnvier 2021

2- Article repris d’un article de Franceinfo du 23 février

https://www.uyghurcongress.org/fr/apres-les-etats-unis-le-parlement-canadien-reconnait-un-genocide-contre-les-ouighours/

La motion, déposée à l’initiative des conservateurs (opposition), a été adoptée à la Chambre des communes par 266 voix sur 338. Elle appelle également le gouvernement de Justin Trudeau à se ranger à cet avis. Les autres députés, notamment les ministres du gouvernement libéral de Justin Trudeau, se sont abstenus.

Enormes violations”

Pour appuyer leur demande, les députés pointent notamment “l’endoctrinement politique et antireligieux”, “le travail forcé” et “la destruction de sites culturels” que subit cette minorité musulmane dans le Xinjiang. Un amendement à la motion demandant que les Jeux olympiques d’hiver de Pékin de 2022 soient déplacés si le “génocide” se poursuit, a également été adopté.

Trudeau : Il a précisé, à l’issue d’une réunion du G7, que le Canada se concertait avec ses partenaires quant à l’utilisation du terme “génocide” déjà employé par l’administration de Donald Trump. [terminologie]

Note : Parmi les 31 membres du leadership, une seule femme – Directeur du Comité pour les femmes, Ms Amangül Aziz (Germany)

Source : 5

Document de Ouïghour World Congress

Représentation des femmes dans l’administration politique du Xinkiang, tous les niveaux :

The 81 regional positions documented show Han Chinese occupy 64% of senior posts and Uyghurs, the titular ethnicity of the Xinjiang Uyghur Autonomous Region, barely 20% of offices. At the prefectural scale, Uyghurs comprise 21% of the 28 Party Secretary and Governor positions. Han occupy 50% and other ethnicities 39%. At the county level, Uyghurs occupy 24% of Party Secretary and Mayor posts. Han occupy 51%, other ethnicities 15%, and 10% are vacant. Most pronounced was underrepresentation of Uyghurs in the military and party, which are the centers of power in the region. According to an analysis of the 2010 census by demographer Stanley Toops, in Xinjiang, “Uyghur account for 45.84%, Han 40.48%, Kazakh 6.50%, Hui 4.51% and the rest account for 2.67% [of the regional population].”

UHRP found the starkest demonstration of underrepresentation among women and in particular, Uyghur women. Eleven percent of Party Secretary and Mayor posts at the prefectural scale have female incumbents (4% of this number are Uyghur females). At the county level, the figure is 6% (1.5% of this number are Uyghur females). There are no Uyghur women Party Secretaries at county and prefectural scales. The situation for women in senior positions at the regional scale is dismal and for Uyghur women almost nonexistent. According to the 2013 figures from the Xinjiang Statistical Yearbook, there are approximately 11,450,000 women in East Turkestan, representing 48.7% of the total population.

Source : 6

http://french.peopledaily.com.cn/Chine/n3/2021/0304/c31354-9824383.html

4 mars 2021

La Chine exhorte les Etats-Unis à améliorer leur propre situation en matière de droits de l'homme

Au cours des quelques 60 dernières années, l'économie du Xinjiang a été multipliée par plus de 200, son PIB par habitant a été augmenté de près de 40 fois, et l'espérance de vie des habitants est passée de 30 à 72 ans, a ajouté le porte-parole.

Source : 7

PRODUIT POUR LE SOUS-COMITÉ DES DROITS INTERNATIONAUX DE LA PERSONNE DU COMITÉ PERMANENT DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL DE LA CHAMBRE DES COMMUNES

CE QUE NOUS AVONS ENTENDU : RÉSUMÉ DES TÉMOIGNAGES SUR LA SITUATION DES DROITS DE LA PERSONNE DES OUÏGHOURS ET DAUTRES MUSULMANS TURCIQUES

19 décembre 2018 – témoignages

https://www.ourcommons.ca/content/Committee/421/SDIR/WebDoc/WD10277108/421_SDIR_reldoc_PDF/SDIR-Uyghurs-SummaryofEvidence-f.pdf

Source : 7

Pepe Escobar

https://thesaker.is/the-shape-of-things-to-come-in-china/

Brianboru @ 4:44 (commentaire)

In 1971 David Rockefeller held a meeting in New York with the heads of the most powerful corporations in the US and outlined the strategy of investing in the Chinese People’s Republic. In attendance was some very important Chinese high ranking Communist party members. Within a few decades, the CPR was a potential rival to the US. So the question is why would ardent capitalist ultra wealthy trillionaires invest in ideological enemies, who were dedicated destroying to the running dogs of the paper tiger ???

À la fin des années 1990, Clinton va découpler les relations économiques de la question des droits de l’homme, consolidant l’impulsion qui avait déjà été donnée à la délocalisation en Chine.

Anonymus @ March 6 -10:14

China has a vast experience with all sorts of major crises (earthquakes, floods) and plans to deal with. There is no doubt (in my mind at least) that China treated the Covid crisis as a biological attack they were expecting, as a war situation and introduced the measures required in a situation of war – curfew, martial law. The likelihood that the virus originated somewhere else – (America, for example) very high.

Kevin Frost

I appreciate the mentioning of Kerry Brown and his commentary to the effect that rational discussion about China is hardly possible.

Iaodan

March 6 11:42

But I firmly believe that there is no need to win in this fight… The outcome is already a given. The ignorance of Western big capital and its servants, about the prime principles of life, has left them with a poisoned well :
— Western societal atomization gave ultra-individualism and the separation of the individuals from one another
— the result internally is loneliness and anxiety of the individuals while externally it gives a bunch of nations that have lost any remnant of societal cohesion
— such nations do not have any longer the necessary fire to win a fight…

Source : 8

Saker francophone (Eurasian Diary – 21 mai 2020)

Un expert américain : « Les États-Unis tentent de démembrer la Chine en encourageant le séparatisme dans ses régions »

https://lesakerfrancophone.fr/un-expert-americain-les-etats-unis-tentent-de-demembrer-la-chine-en-encourageant-le-separatisme-dans-ses-regions

La politique chinoise en matière de minorités nationales soutient les diverses minorités ethniques chinoises de nombreuses manières. Elles sont exemptées de nombreuses réglementations qui s’appliquent à la majorité Han, elles bénéficient d’un traitement favorable lors de l’admission dans les universités, la préservation de leurs langues et coutumes est soutenue par des subventions gouvernementales, et le gouvernement chinois a investi des milliards de yuans dans l’amélioration des infrastructures et des services aux communautés minoritaires dans tout le pays. Les minorités ethniques en Chine sont représentées à tous les niveaux du gouvernement et dans les médias. Les États-Unis, cependant, utilisent leurs agents parmi certaines minorités ethniques pour fomenter des troubles afin de diviser la nation chinoise dans la poursuite de leur objectif de déstabiliser la Chine et de faire dérailler son ascension.

Les allégations de torture, de harcèlement et de discrimination culturelle et ethnique à l’encontre des Ouïgours en Chine sont des calomnies sans fondement. La vérité est qu’un petit pourcentage d’Ouïgours a été influencé par une idéologie étrangère qui s’identifie comme la seule véritable pratique de l’Islam. Tous les autres musulmans sont condamnés comme des apostats. Tout musulman qui participe au monde laïque est traité comme un ennemi de la foi. La grande majorité des Ouïgours en Chine soit pratiquent des formes d’islam qui sont contraires aux enseignements des insurgés, soit ont une croyance essentiellement laïque. Le petit pourcentage d’Ouïgours qui ont succombé à des influences idéologiques étrangères reçoit une formation professionnelle, une éducation civique et une formation linguistique afin de mieux participer à la vie normale de la nation. La culture et la langue traditionnelles ouïgoure sont protégées et encouragées. Ce qui est prescrit, ce sont les enseignements et les préceptes de l’islam introduits par des prosélytes étrangers qui attaquent et condamnent en fait les enseignements traditionnels de l’islam et les modes de vie culturels du peuple ouïgour en Chine.


Source : 9

MOA 21-01-2021

The Number Of Uyghurs Has Tripled - The U.S. Calls It A Genocide - Propaganda Fails To Explain It

https://www.moonofalabama.org/2021/01/the-number-of-uyghurs-has-trippled-the-us-calls-it-a-genocide-propaganda-fails-to-explain-it.html

In the early 1800s the population under the Qing (Manchu) Dynasty was roughly 60% Turkic and 30% Han. In 1953, a People’s Republic of China census registered 4.87 million of which 75% were Uyghur and 6% Han. In 1964 the census documented 7.44 million of which 54% were Uyghur and 33% Han. After the beginning of the economic reforms, Xinjiang registered 13.08 million of which 46% were Uyghur and 40% Han. In terms of the 2000 census, Xinjiang’s 18.46 million people are 45.21% Uyghur and 40.57% Han. The current population situation is similar to that of the Qing when many Han lived in the area.

In 1953 there were 3.6 million Uyghur in Xinjiang. In 2,000 there were 8.4 million. Wikipedia says that in 2018 Xinjiang has a total population of 25 million of which 11.3 million are ethnic Uyghur.

It is quite weird to claim that such a consistent population growth of an ethnic group is somehow a 'genocide'.

Même article : On ne leur donne pas de travail = discrimination – on leur en donne c’est du travail forcé !

This sentence from the above quote is especially interesting:

Minority groups in Xinjiang say they aren’t given jobs or contracts because of widespread racial discrimination.

It is followed a few graphs later by this claim:

In addition, the authorities have pushed work programs in Xinjiang, including the transfer of workers within the region and to other parts of China, that critics say most likely involve coercion and forced labor.

Which is it?

Are the Uyghur excluded from labor or are they coerced to labor?

The Times won't explain that contradiction so we will have to do that.

There has been high economic growth in Xinjiang for several decades. The state owned Xinjiang Production and Construction Corps, which was founded 64 years ago to develop the region, has seen above 10% growth rates in its industries over several decades.

Some of this growth has been in rural areas with extensive cotton farming. There are also large coal, oil and gas reserves in Xinjiang that have been developed. Another growth factor has been a rapid urbanization within the province.

Source : 10

Xinjiang cotton at crossroads of China's new Silk Road

https://www.reuters.com/article/us-china-xinjiang-cotton-insight-idUSKCN0UQ00320160112

Article de Reuters sur le travail au Xinkiang

11 janvier 2016 – article bien balancé – industrialisation – textiles – déplacement de la main-d’oeuvre – salaires payés.

Like Youngor, Esquel, maker of men’s shirts for brands like Lacoste, Tommy Hilfiger and Ralph Lauren, also has no plans for downstream operations in Xinjiang, Zhao said.

Source : 11

https://www.scmp.com/economy/china-economy/article/3118656/xinjiangs-us-exports-more-doubled-2020-despite-trumps

21-01-2021

China’s Xinjiang more than doubled its US exports in 2020, despite Trump’s sanctions and bans

  • Xinjiang’s exports to the US rose by 116 per cent last year, led by strong sales of wind turbines, some chemicals and Christmas decorations

  • Figures come as new US President Joe Biden plots his course on Xinjiang, but analysts do not expect a dramatic shift from hardline Trump era

Source : 11

La Chine expédie 27 millions + de téléphones 5G au mois de février 2021

http://french.peopledaily.com.cn/Economie/n3/2021/0216/c31355-9819070.html

Source : 12

Droits des minorités nationales et données démo-linguistiques

https://www.axl.cefan.ulaval.ca/asie/chine-region-auto-ouigoure-Xinjiang.htm

Source : 13

https://apnews.com/article/591f9b238c84477b87cfac68bfe169fc

Rami Abdurrahman who heads the Britain-based Syrian Observatory for Human Rights, said there are about 5,000 Chinese fighters in Syria, most of them with the TIP fighters in northern Syria who along with their families make about 20,000. Li, the terrorism expert, said Abdurrahman’s numbers are way too high, adding that he believes the number are about 300 Chinese fighters in Syria who brought with them about 700 family members.

Source : 14

https://fr.wikipedia.org/wiki/Papineau_(circonscription_fédérale)

Nombre de voies obtenus par Justin Trudeau le 21 octobre 2019

25957 voix Celui qui a les plus grands pouvoirs politiques au Canada

Source : 15

Une doctrine militaire influencée par Sun Tzu?

http://www.ieri.be/fr/publications/wp/2021/f-vrier/du-monde-harmonieux-au-r-ve-chinois-la-chine-et-sa-strat-gie-de-s-curit

Source de l'émission en 60 minutes = http://radioinfocite.com/emission/2021-01-14EN60_Gilles_Verrier.mp3